Dans les coulisses d’une vie de collectionneur

Parce qu’Elicec a optimisé son temps de présence dans la capitale, elle a eu lors de sa journée en mai l’occasion d’aller faire un tour au musée Maillol, cela lui permettant de découvrir la collection d’un grand passionné : Emil Bührle.

C’est la première fois que cette collection est exposée en France, avant que l’année 2021 n’accueille la totalité de celle-ci dans une nouvelle aile du musée Kunsthaus de Zurich.

Cette collection est considérée comme une des plus prestigieuse au monde. Elle regroupe à la mort de cet industriel suisse plus de 600 œuvres. Elle sera léguée à sa femme et ses deux enfants, qui décident de créer une fondation en la dotant d’un tiers des œuvres.

Voici quelques photos des œuvres découvertes lors de la déambulation dans les différentes salles. Ce fut l’occasion de traverser différents courants artistiques tels que : l’art dit classique, les Impressionnistes, les Nabis ou encore les Cubistes.

« D’une école j’ai passé à l’autre … les Hollandais ne pouvaient pas manquer dans ma collection et je suis arrivé ainsi à ceux que depuis si longtemps déjà on appelle les modernes » 1954.

Les premières œuvres acquises font plutôt référence à un goût pour le paysage, notamment le paysage impressionniste. Lors de ses études en histoire de l’art, il découvre à Berlin les œuvres des impressionnistes. L’époque de Bührle accepte le courant impressionniste, ce qui n’était pas le cas quelques décennies auparavant… parce qu’ils enfreignent les codes artistiques. Ils délaissent notamment la grande peinture pour s’adonner à la peinture de chevalet et représenter des scènes de la vie quotidienne. La peinture de chevalet en extérieur est facilitée par l’invention du tube de peinture permettant ainsi de sortir de l’atelier !

Et parce que l’une des passions de sa guide-conférencière est la danse, Elicec n’a pas pu passer à côté d’Edgar Degas. Cet artiste est venu voir le quotidien des danseuses pour pouvoir les représenter sur le vif et d’une façon naturelle, dans leur vie quotidienne. Et surtout c’est l’occasion de voir à nouveau la petite danseuse qui avait été prêtée au musée de La Piscine à Roubaix, il y a quelques années !

Dans les années 1950, Emil Bührle possède une collection tournant principalement autour des impressionnistes, mais il souhaite ensuite élargir pour avoir un aperçu de la création artistique du 19e et du début du 20e siècle.

Son intérêt se tourne alors vers les avant-gardes parisiennes, Toulouse-Lautrec fera partie des premiers artistes à intégrer la collection, le courant des Nabis va aussi être représenté dans la collection.

Un des moyens de comprendre les choix du collectionneur se sont les émotions que lui procurent les tableaux. C’est pour cela que la collection est assimilée à une « création originale ». Une salle de l’exposition est dédiée à trois artistes que vous connaissez probablement au moins de nom 😉 : Cézanne, Gauguin et Van Gogh.

Plusieurs aspects de leur vie permettent de les réunir : une quête de l’absolu entraînant une incompréhension, une solitude, une misère physique et morale…

Il ne s’agit pas de la version la plus célèbre mais voici des tournesols de Van Gogh !

Le coup de cœur de l’exposition est un tableau de Van Gogh intitulé « Le Semeur, soleil couchant ». Cette œuvre met en avant le monde paysan mis en avant par un artiste admiré de Van Gogh : Jean-François Millet. L’œuvre de Van Gogh s’inspire de celle de Millet, il va travailler sur ce motif et en réaliser plusieurs versions dont celle-ci qui est à l’aboutissement de ce travail.

« L’artiste ne doit pas copier la nature mais prendre les éléments de la nature et créer un nouvel élément » Paul Gauguin.

La dernière salle de l’exposition met en avant des artistes modernes à cette époque. C’est dans celle-ci que se côtoient Picasso ou encore Braque.

Terminons par une citation de Pablo Picasso : « Un tableau ne vit que par celui qui le regarde ».

L’exposition sur la collection d’Emil Bührle est encore visible jusqu’au 21 juillet au Musée Maillol.

Voici le lien vers le site internet du musée pour préparer votre visite : https://www.museemaillol.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s