Quand le végétal et le minéral s’en mêlent !

Rendez-vous pour une nouvelle formation régionale ANCOVART. 😊 Le mois d’octobre a été l’occasion de se retrouver dans la jolie ville d’Amiens le temps d’une journée avec une thématique intéressante mêlant le minéral et le végétal dans l’architecture amiénoise.

Notre journée a ainsi commencé avec le cimetière de la Madeleine pour un décodage de l’architecture et de la symbolique funéraire, par Cindy.

La première mention du cimetière extra-muros date du 12e siècle. Un décret royal, le 20 mars 1776 interdit les inhumations intra-muros, d’où la volonté de mettre en place un projet pour réaliser un cimetière hors de la ville mais qui n’aboutira pas. Il faudra attendre le 19e siècle pour la création de celui-ci. Il est divisé en plusieurs secteurs appelés « plaines » afin de pouvoir s’orienter à l’intérieur.

Je vous invite maintenant à suivre nos pas dans quelques endroits que nous avons découvert à travers ce cimetière, qui est considéré comme romantique pour sa partie la plus ancienne qui nous emmène à travers les arbres et la nature. Première étape, la tombe la plus ancienne présente, sur laquelle nous pouvons apercevoir plusieurs motifs : un soleil, une lune, une croix ainsi qu’un crâne (celui-ci représentant l’allégorie de la mort avec les deux os croisés), peut être avez-vous aperçu la grenouille ? Elle peut symboliser la luxure.

N’oublions pas que le corps est perçu de manière différente à travers l’histoire d’où une représentation funéraire qui évolue avec le temps, ainsi que les rituels d’inhumation. Des sculptures sont présentes pour nous rappeler notre condition humaine et mortelle comme ce sablier accompagné de faux.

Les cimetières sont des lieux particuliers pour Elicec et sa guide-conférencière. Ils sont à la fois un lieu difficile et en même temps apaisant, elles en ont encore fait l’expérience ce jour-là. En effet, difficile car c’est là que repose les membres de la famille disparus… et apaisant dans un cimetière comme celui de la Madeleine avec toute cette nature présente qui donne une impression d’irréel…

…d’être dans un autre monde où la nature reprend ses droits sur les constructions humaines…

A travers les sépultures et sculptures funéraires, nous avons décryptés les messages que nous ont laissés les générations passées. Une envie de grandeur avec des monuments funéraires de tailles parfois impressionnante, l’envie du repos de l’âme avec une symbolique sculptée (les flambeaux, la lampe orientale, les guirlandes, le sablier). Et parfois il peut aussi être le témoin d’une tragédie familiale ou d’une histoire d’amitié.

Les détails végétaux se retrouvent partout sur les pierres, une guirlande très finement sculptée ici…

… du lierre sculpté de l’autre rappelant l’univers elfique pour Elicec et sa guide…

… avant de terminer avec une personnalité importante d’Amiens qui n’est autre que Jules Verne !

Nous avons eu la chance de la voir avant qu’une housse spéciale ne recouvre la sculpture principale de la résurrection de Jules Verne pour l’hiver. Petit anecdote donnée par Cindy, Albert Rose a été le seul artiste à être autorisé à croquer Jules Verne après sa mort, et ses croquis ont servis à réaliser le masque mortuaire.

La deuxième étape de la journée est un hôtel particulier fermé actuellement au public, des travaux sont prévus pour une transformation en hôtel de luxe. Nous avons donc eu le privilège d’en profiter avant le changement !

L’hôtel particulier Bouctot-Vagniez est ainsi la représentation architecturale de la réussite de deux familles puissantes. Deux façades montrant, grâce aux détails, que la nature est omniprésente dans les décors sculptés tant à l’extérieur qu’à l’intérieur : des roses, du lierre, des chrysanthèmes, des pommes de pin. Mais en observant bien la façade côté rue, vous apercevez des écureuils et une cigogne sur son nid. La façade arrière quant à elle reflète plusieurs influences qui se retrouvent dans les détails. Le Moyen Age par exemple, se retrouve dans la bretèche (sorte de petit balcon) ou la toiture élevée.

Avant d’entrer, Elicec a remarqué que l’histoire d’une ville se lit toujours dans son architecture, mêlant l’ancien et le nouveau, comme le prouve l’emplacement du bâtiment contemporain juste à côté de cet hôtel particulier du début du 20e siècle.

L’intérieur est juste splendide et immense ! Il est composé et construit autour du couloir central qui permet de desservir toutes les pièces de l’étage. Et surtout, nous sommes passées par une sublime porte d’entrée. 😊

La visite intérieure a été l’occasion pour la guide d’Elicec d’admirer le magnifique travail du verre à travers les différents espaces. Elle se demande encore comment on peut être aussi doué pour réaliser ses productions verrières florales pour la plupart. Dans une autre vie, elle sera maître-verrier ! Parce que dans la vie actuelle, elle n’est pas habile de ses mains 😉

Sa préférée étant la troisième photos 😉

Les pièces sont aussi splendides dans leur ensemble, car elles regorgent elles aussi de détails sculptés…

… comportant une symbolique, l’écureuil pour les économies ou encore les orchidées pour l’amour conjugal.

Nous avons terminé notre journée avec un bâtiment emblématique de la ville : la cathédrale ! Mais aujourd’hui pas de présentation générale de l’édifice (il va falloir qu’Elicec revienne pour cela) mais une présentation à travers notre thématique du jour ! Nous sommes ainsi parties à la découverte de détails liés au végétal et au minéral. 😊

Démarrons notre visite avec Isabelle avec un rappel important. Les hommes du Moyen Age qui ont construit les cathédrales, ne possédaient pas les mêmes connaissances que nous en matière de sciences, même si la nature est omniprésente car ils utilisaient les plantes pour soigner, pour tuer, pour rendre malade …

La catégorisation des plantes n’était également pas la même qu’aujourd’hui et surtout on ne les représente pas de façon réaliste, on privilégie le beau à l’exactitude.

Commençons par partir à la découverte de la waide ou « l’or de Picardie ». Pour pouvoir fabriquer la couleur bleue, il est obligatoire d’avoir une autorisation royale et Amiens en faisait partie. Les « teinturiers » de la waide sont même sculptés sur la cathédrale !

Vous les avez vus ? Non ? Regardez bien la façade.

Et même les fleurs permettant de créer ce pastel bleu sont présentes sur la façade principale de l’édifice, en sous-bassement, regardez par vous-même.

On retrouve le végétal partout et dans les détails sculptés, comme les fleurs de waide ainsi qu’un rosier de Damas….

… ou encore dans les épisodes bibliques avec Jonas et le ver de terre. Soit dit en passant, vous ne trouvez pas que Jonas fait un peu peur ?

Et pour terminer, un élément végétal qui a fait naître un débat est ici sur la droite du personnage.

Mais qu’est-ce que cela peut bien être ? Certains disent un artichaut, d’autres une fleur de houblon ? Le débat est là car au niveau des dates c’est un peu plus compliqué, nous revienons sur le propos de départ, comme quoi le beau est privilégier à la représentation botanique de la plante en question.

Le houblon sera surtout intégré dans la bière au 14e siècle, avec Jean Sans Peur qui favorise l’intégration du houblon dans la fabrication de la bière. Cela était aussi l’occasion de mettre fin au monopole de la famille Gruuthuse à Bruges. En effet, Louis de Gruuthuse a une fortune reposant sur la vente du « gruut », qui est un mélange d’herbes utilisé par les brasseurs.

Le houblon fait ainsi partie intégrante de la communication de Jean Sans Peur : sa devise, sur les vêtements et étendards lors de la croisade de Hongrie en 1395.

Encore une belle journée de terminer avec de nouvelles rencontres !

Voici le lien vers le site de l’association ANCOVART : https://www.ancovart.fr/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s