Tout simplement un génie

Quelques mots sur le personnage au centre de l’exposition du Louvre : Lionardo di Ser Piero da Vinci. Mondialement connu sous le nom de Léonard de Vinci. Né dans la nuit du 14 au 15 avril 1452, et mort à Amboise le 2 mai 1519. Il est considéré comme une figure incontournable de la peinture européenne mais aussi de la Renaissance italienne.

Quelques lignes issues du livret de visite : « La révolution léonardienne tient en quelques mots. Afin que ses figures possèdent, dans un espace infini constitué d’ombre et de lumière, la réalité de la vie, il apprit à leur donner, par l’invention d’une liberté graphique et picturale sans pareille, la nature du mouvement. Afin qu’elle sache traduire la vérité des apparences, il voulut faire de la peinture la science universelle du monde physique. Ce fut l’aurore de la modernité, dont la grandeur a surpassé, dans la conscience contemporaine, la noblesse de l’Antiquité. »

L’exposition a été l’occasion pour Elicec de découvrir des tableaux, des dessins et croquis de Léonard de Vinci ainsi que des réflectographies des œuvres, à échelle réelle.

Mais qu’est-ce qu’une réflectographie ? Il s’agit d’un examen scientifique (utilisation des infrarouges) permettant de révéler ce que l’on appelle le dessin sous-jacent, autrement dit la composition originale à base de carbone réalisée par l’artiste lui-même. Ce dessin sous-jacent se trouve sur la couche de préparation et est ensuite recouvert par les couches de peinture. Ces examens sur les œuvres de De Vinci ont permis de constater que l’artiste change régulièrement ses compositions picturales : le dessin sous-jacent est donc différent de l’œuvre finale !

L’exposition s’ouvre sur un groupe en bronze monumental représentant Le Christ et Saint Thomas, mettant déjà en avant un domaine dans lequel De Vinci excelle : l’utilisation du clair-obscur soulignant le drame et le mouvement dans l’œuvre.

Voici ensuite, des photographies représentant plusieurs études : une madone au chat, de profils humains, une femme en compagnie d’une licorne, saint Sébastien…

… ou encore d’études représentant un Bernado Bandini de’ Baroncelli pendu, et le paysage de la vallée de l’Arno.

Ce qu’Elicec a préférée dans l’exposition c’est la section concernant les croquis d’anatomie et de botanique (malheureusement pas beaucoup de photos à vous montrer, parce que les voisins d’Elicec et de sa guide n’étaient pas franchement civilisés…)

Et bien sûr, nous ne pouvons pas évoquer Léonard de Vinci sans évoquer ses œuvres connues à travers le monde, dont voici certaines photographies : la Sainte-Anne (qui a été restaurée pour être visible lors l’exposition d’ouverture du Louvre-Lens en décembre 2012 ! La guide d’Elicec avait déjà été subjuguée par la couleur bleue à l’époque et cela ne change pas 😉), le Saint Jean-Baptiste qui revêt une aura de mystère; le Salvador Mundi et enfin La Cène (qui a une place de choix dans l’exposition)

Pour les derniers jours de l’exposition, le Louvre ouvre gratuitement lors des trois dernières nuits ! Mais avant de vous rendre au Louvre, pensez à vous informer des conditions d’accès au musée, car pendant toute l’exposition, même pour des billets gratuits la réservation via la billetterie était obligatoire !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s