Il était une forêt…

Le château de Pierrefonds nous propose le temps d’une exposition de plonger dans l’univers de la forêt : univers mêlant l’imaginaire, la magie ou encore les contes. Que nous réserve-t-elle, telle est la question ! 😉

La première installation est une évocation du lien omniprésent de la forêt et du château. Celui-ci est à l’origine de légendes, de contes qu’ils se terminent bien… ou mal ! Les poètes de la fin du 19e siècle en parlent toujours comme un château lumineux mais qui avec le temps se laisse ronger par une nature maléfique, une nature envahissante qui ne laisse plus de place aux rayons du soleil… Ici est évoqué le conte de La Belle et la Bête pour faire référence à cette nature dévorante. Quand on évoque une nature envahissante, nous pouvons également facilement penser à La Belle au Bois Dormant et la découverte d’une « belle endormie » oubliée de tous.

Ensuite, cette forêt est évoquée comme un labyrinthe qui prend au piège le personnage principal des histoires, effectuant des rencontres parfois peu recommandables, nécessitant parfois de surmonter des épreuves. Entrez ainsi dans une forêt peuplée de : sorcières, loups et autres créatures sorties tout droit de votre imagination. Une rencontre avec l’un d’entre eux fait ressortir le héro transformé, avec une nouvelle vision.

Une légende est aussi évoquée dans l’espace, celle du son d’une lyre. Les accords évoquent la voix des esprits, dès que vous entendez les notes, fuyez en vous bouchant les oreilles !

Direction ensuite une autre histoire mêlant esprits et forêt obscure : celles des âmes de jeunes filles trahis par leurs fiancés la veille de leurs noces. L’ambiance spectrale est bien présente avec les sculptures habituellement exposées dans la salle et prenant le voile afin de pouvoir trouver un homme et danser avec lui tout au long de la nuit…. Et tant qu’ancienne danseuse classique, la guide d’Elicec pense de suite au ballet Giselle qui tout au long de l’histoire nous emmène dans une forêt captivante et obscure.

Une très belle exposition qui nous replonge dans nos lectures d’enfants avec les contes, mais qui aussi fait toujours un parallèle avec la littérature, le cinéma, la musique ou encore la danse. En quittant l’exposition, nous nous rendons compte que la forêt est omniprésente dans notre imaginaire, fascinante et terrifiante à la fois.

Dépêchez vous l’exposition se termine à la fin du mois de mars ! 

Voici le lien vers le site du château de Pierrefonds pour préparer votre visite : http://www.chateau-pierrefonds.fr/

Et profitez-en pour découvrir l’application « La Ménagerie fantastique », qui donne la parole aux êtres peuplant le château tout au long de votre visite. Voici le lien pour en savoir plus sur celle-ci : http://www.chateau-pierrefonds.fr/Actualites/Un-nouveau-parcours-de-visite-et-un-accueil-ameliore-pour-les-visiteurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s